Dordogne Périgord : Hébergements de vacances en Dordogne Périgord (hotel, camping, gite, chambre d'hotes)
Création Lambert
RECHERCHE :  
Site internet professionnel à moindre frais
  .: La Dordogne
    Infos générales
Les 557 communes
Situation générale
Carte touristique
Découpage administratif
  .: Nos Rubriques
    Hébergements de vacances
Sites touristiques
Activités et loisirs
Vignobles
Gastronomie
Artisanat
  .: Nos Dossiers
    Etapes Gourmandes
 La Dordogne en vidéo
 Visites virtuelles (360°)
 La Dordogne en ballon
La Dordogne vue du ciel
Châteaux en Dordogne
Bastides en Périgord
Périgourdins célèbres
Villes et villages
Vignoble Bergeracois
Les Eyzies et la Préhistoire
Truffe du Périgord
Noix du Périgord
Batellerie sur la Dordogne
Faune du Périgord
Le Camp du Sablou
Eugène Le Roy
  .: Notre Sélection
    Hébergements
Tourisme
Loisirs
Gastronomie
Divers
  CDT
  Club hotelier du Pays de Sarlat
  .: Outils
    Météo
Devenir adhérent
Quelques liens
Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Crédits
Droits d'auteur
Responsabilité
Accueil
Découvrez notre partenaire : Pays des Bastides

ACCÈS ADHÉRENTS
Identifiant :
Mot de passe :

 
Dordogne-Perigord.com :
Périgueux, Bergerac, Sarlat, Nontron, Brantôme, Thiviers, Excideuil, Ribérac, Hautefort, Montpon-Ménestérol, Saint-Astier, Mussidan, Vergt, Terrasson, Thenon, Montignac, Le Bugue, Issigeac, Beaumont du Périgord, Sigoulès, Eymet, Monpazier, Lalinde, Les Eyzies, Le Buisson de Cadouin, Monbazillac, Montignac, Beynac, La Roque Gageac, Domme, Saint-Cyprien, Belvès, Villefranche du Périgord...
   
  Une réalisation Création Lambert
   
 
  Infos générales >
Les 4 Périgord

A cheval sur le bassin sédimentaire aquitain et adossé au socle cristallin du Massif Central, on qualifie souvent le Périgord de «pays de transition» tant la diversité de ces paysages est surprenante. Cette géographie accidentée est due à la combinaison d’un réseau hydrologique dense et d’une structure géologique disparate.

On distingue une mosaïque de pays individualisés au sein même du Périgord. Ils ont été regroupés en quatre zones touristiques, communément appelés "les 4 Périgord" : le Périgord Vert, le Périgord Blanc, le Périgord Pourpre et le Périgord Noir.

MÉDIA
Carte des 4 Périgord
 
  .: Infos générales
  Origine du département
Géographie
Les 4 Périgord
Découpage administratif
Population
Hydrographie
Climat

Sources :
- Atlas de la Dordogne-Périgord, Patrick Ranoux, publié à compte d’auteur, à Saunard, 1996.
- Economie du département de la Dordogne, Pierre Delfaud, éditions Sud-Ouest, à Luçon, 1993.
- Le Guide Vert, Périgord Quercy, Éditions des Voyages Michelin, 2001.
 
LE PÉRIGORD VERT
On retrouve déjà l’appellation «Périgord Vert» dans les notes de voyages de Jules Verne, ce qui convient particulièrement à cet écrin de verdure vallonné et généreusement arrosé, propice au tourisme… «vert». C’est le pays d’une polyculture soignée avec une orientation nettement dominante pour l’élevage. Un pays qui respire le bien-être et la tradition !
À l’origine, l’appellation «Périgord Vert» ne s’appliquait qu’aux franges limousines du département, correspondant à la région du “Nontronnais”. En y ajoutant les pays de la Dronne, c’est tout le croissant Nord du département de la Dordogne qui est maintenant regroupé.
La Côle, La Dronne, la Belle et L’Auvézère irriguent ce pays qui s’étend de Lanouaille à La Roche-Chalais en passant par Nontron, Brantôme, Bourdeilles et Ribérac.
Géologie
Situé au nord du département, le Périgord vert est adossé au socle cristallin du Massif Central. On y trouve donc des roches formées à l’ère primaire, antérieurement au carbonifère : granites de Piègut, Gneiss de La Coquille, schistes cristallins de Lanouaille. Sont également présents les minerais métalliques, plomb et zinc, ainsi que le quartz (Saint-Paul-la-Roche). Signalons enfin, la présence d’or comme en témoigne la galerie de l’or à Jumilhac.


LE PÉRIGORD BLANC
L'appellation «Périgord Blanc» désigne traditionnellement les plateaux de calcaire blanc du Ribéracois-Verteillacois (qui appartiennent maintenant au Périgord Vert). Ces zones agricoles bien défrichées s’opposaient aux zones densément boisées du Sarladais que l’on qualifiait de Périgord Noir. Aujourd’hui, cette appellation correspond au pays de Périgueux, à la vallée de l’Isle en descendant vers l’ouest et celle de l’Auvézère en remontant vers l’est. Le Blanc est aujourd’hui celui des falaises calcaires de la région de Saint-Astier, et des pierres du Causse périgourdin.
De Hautefort jusqu’à Montpon, en passant par Périgueux, le Périgord Blanc comptent, entres autres, les bourgades de Savignac-les-Églises, Sorges, Saint-Astier, Neuvic et Mussidan. Périgueux, ville romaine et renaissance, capitale du Périgord, constitue sans conteste l’attrait majeure de cette région.
Géologie
Situé au centre du département, le Périgord Blanc est le pays des plateaux de calcaire crayeux aux sols blancs et gris souvent recouvert d’une couche argilo-calcaire favorable à la forêt et à la fraise. C’est aussi le pays des larges prairies sillonnées par l’Auvézère et l’Isle, sans oublier les sols ingrats composés de gravier de sable et d’argile de La Double, entre l’Isle et la Dronne.


LE PÉRIGORD POURPRE
L’appellation «Périgord Pourpre» est la plus récente. Elle date du début des années 1990. La couleur pourpre évoque les teintes dominantes de la vigne, ainsi que les teintes automnales de la forêt de la Bessède.
La zone concernée par le Périgord Pourpre, correspond pratiquement à l’arrondissement de Bergerac, moins les cantons de Sainte-Alvère et du Buissson, mais élargi à celui de Villefranche-du-Périgord.
De St-Michel-de-Montaigne jusqu’à Villefranche-du-Périgord, en passant par Bergerac, le Périgord Pourpre comptent, entres autres, les bourgades de Montcaret, de Vélines, de Sigoulès, d’Issigeac, de Monbazillac, de Lalinde, de Beaumont, de Monpazier et d’Eymet. Bergerac, capitale du Périgord Pourpre, mérite le détour.
Géologie
L’érosion, qui a attaqué le Massif Central, a déposé des sédiments de graviers, de sables et d’argiles qui se sont accumulés dans les dépressions de la Double, du Landais, de la Bessède, ainsi qu’aux alentours de Villefranche-de-Lonchat. Dans le Bergeracois, l’érosion des Pyrénées a déposé des sédiments sous formes de molasses, qui alternent avec des dépôts de calcaires lacustres durs de l’ère tertiaire.
Profitant d’un climat très doux, et grâce à la fertilité des alluvions de la vallée de la Dordogne, les cultures méridionales prospèrent : maïs, tournesol, vergers, tabac, alors qu’au sud s’étendent les champs de céréales et les vergers de prunier d’ente (c’est-à-dire greffé). Mais l’attrait principal de cette région réside dans son célèbre vignoble, riche de 13 appellations, qui couvrent les reliefs vallonnés de calcaire et de molasse.


LE PÉRIGORD NOIR
L’appellation «Périgord Noir» fait référence à la forte densité de chênes verts ou yeuses dont le feuillage est dense, sombre et persistant. Cette appellation est la plus ancienne, et c’est sa popularité sur le marché du tourisme qui a conduit le Comité départemental du tourisme de la Dordogne à proposer un découpage du Périgord en quatre grandes zones de visite et de séjour.
Le Périgord Noir correspond essentiellement à l’arrondissement de Sarlat augmenté des cantons de Thenon, Sainte-Alvère et le Buisson, mais diminué de celui de Villefranche-du-Périgord.
C’est de loin la région la plus visitée du département en raison des nombreux sites préhistoriques de renommée mondiale (Les Eyzies, Lascaux), de la ville médiévale de Sarlat, des châteaux de la vallée de la Dordogne (Montfort, Beynac, Castelnaud) et de la bastide de Domme. Il est à noter que Sarlat est la ville européenne possédant le plus de monuments inscrits ou classés au kilomètre carré.
Géologie
Le Périgord Noir est constitué d’un soubassement de calcaires crétacés propices aux «abris sous roches» et autres habitats troglodytiques (le long de la Vézère, près des Eyzies-de-Tayac, ou de la Dordogne, près de Beynac et la Roque-Gageac). L’érosion a creusé ces roches fissurées provoquant dolines, gouffres, grottes et vallées sèches où se perdent les eaux souterraines. Les dépôts argileux accumulés de façon discontinue au cours de l’ère tertiaire ont contribué à la diversité des paysages de cette région. Enfin, l’importante amplitude des variations climatiques du quaternaire a façonné le réseau hydraulique et dessiné les vallées que nous connaissons aujourd’hui.

 
| Infos générales | Infos communes | Châteaux | Bastides | Tourisme | Hébergements | Hôtel Dordogne | Camping Dordogne |
| Gastronomie | Loisirs | Divers |
  © 2008 Création Lambert
Déclaration CNIL N°1057927