Dordogne Périgord : Hébergements de vacances en Dordogne Périgord (hotel, camping, gite, chambre d'hotes)
 
 
RECHERCHE :  
   
  .: La Dordogne
    Infos générales
Les 557 communes
Situation générale
Carte touristique
Découpage administratif
  .: Nos Rubriques
    Hébergements de vacances
Sites touristiques
Activités et loisirs
Vignobles
Gastronomie
Artisanat
  .: Nos Dossiers
    Etapes Gourmandes
 La Dordogne en vidéo
 Visites virtuelles (360°)
 La Dordogne en ballon
La Dordogne vue du ciel
Châteaux en Dordogne
Bastides en Périgord
Périgourdins célèbres
Villes et villages
Vignoble Bergeracois
Les Eyzies et la Préhistoire
Truffe du Périgord
Noix du Périgord
Batellerie sur la Dordogne
Faune du Périgord
Le Camp du Sablou
Eugène Le Roy
  .: Notre Sélection
    Hébergements
Tourisme
Loisirs
Gastronomie
Divers
  CDT
  Club hotelier du Pays de Sarlat
  .: Outils
    Météo
Devenir adhérent
Quelques liens
Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Crédits
Droits d'auteur
Responsabilité
Accueil
Découvrez notre partenaire : Pays des Bastides

ACCÈS ADHÉRENTS
Identifiant :
Mot de passe :

 
Dordogne-Perigord.com :
Périgueux, Bergerac, Sarlat, Nontron, Brantôme, Thiviers, Excideuil, Ribérac, Hautefort, Montpon-Ménestérol, Saint-Astier, Mussidan, Vergt, Terrasson, Thenon, Montignac, Le Bugue, Issigeac, Beaumont du Périgord, Sigoulès, Eymet, Monpazier, Lalinde, Les Eyzies, Le Buisson de Cadouin, Monbazillac, Montignac, Beynac, La Roque Gageac, Domme, Saint-Cyprien, Belvès, Villefranche du Périgord...
   
  Une réalisation Création Lambert
   
  La batellerie sur la Dordogne
 
La batellerie : une histoire liée
à celle du vignoble

Au fil des siècles, la Dordogne est devenue une voie naturelle d’échanges. Dès la fin de la protohistoire, l’homme eut recours à la batellerie. Le long de la Dordogne, On a découvert des amphores de vin campanien, des 1er et 2ème siècles avant Jésus-Christ, mais aussi, de la Garonne et de l’Isle. D’après le professeur Robert Étienne, il y avait un trafic de vin avec l’Italie avant que la viticulture ne se propage dans les provinces sud-ouest de la Gaule.

Plus tard, c’est toujours la rivière Dordogne qui joue un rôle prépondérant dans l’essor des vignobles de Domme et, surtout, du Bergeracois. C’est, en effet, grâce à la batellerie que les vins du Périgord étaient acheminés vers le port de Libourne d’où ils s’exportaient, dès l’époque médiévale, vers l’Angleterre, l’Irlande et l’Écosse, ainsi que vers les pays d’Europe du Nord.
En 1254, Henri II, roi d'Angleterre et duc d’Aquitaine, accorde aux habitants de Bergerac, le droit d'expédier leurs vins vers le port de Libourne sans que ceux-ci ne subissent la moindre gêne de la part de la concurrence bordelaise. Il leur concède également l’exemption de la “prise des vins”, taxe d’importation vers l’Angleterre. Cette mesure favorisera l’expansion du vignoble bergeracois.
Dans les années 1289 à 1293, la majorité des vins importés par le port anglais de Bristol provenait de Bergerac (on signale l’exportation de 10 670 tonneaux issus des vignobles de la vallée de la Dordogne). La guerre de Cent Ans n’entrave que ponctuellement ce commerce. Durant le règne de François Ier, on signale un trafic de 60 000 à 80 000 tonneaux.
Au XVIe, les guerres de Religion découpent le Périgord en deux zones : au nord, la ville de Périgueux et les Catholiques, au sud, Bergerac et les Huguenots. En 1685, suite à la révocation de l’Édit de Nantes, un commerce prospère de vins s’instaure entre Bergerac et les expatriés huguenots aux Pays-Bas. C’est à cette époque que certains vins de Monbazillac sont commercialisés sous le nom de leur propriétaire ou du lieu-dit dont ils proviennent : ce sont les fameuses marques hollandaises. Vers 1730, environ 50% de la production du vignoble bergeracois était exporté soit environ 15 000 tonneaux sur les 30 000 produits annuellement..

 
  .: Au Sommaire
  Introduction
Une histoire liée au vin
Le trafic à la descente
Le trafic à la "remonte"
Navigabilité
Les embarcations
La vie des gabariers
le déclin de la batellerie
Les croquis de gabares
La Dordogne batelière


Chargement de barriques
de vin au port de Bergerac


Sources :
- Les gabares de Dordogne, Félix Chioca, Éditions Sud Ouest, Bordeaux, 2004.

- Le Canal de Lalinde, Frédéric Gontier, Éditions "Les Pesqueyroux", 2004.

– Dordogne Périgord, Yan Laborie, Éditions Bonneton, Paris, 2004.
– Atlas de la Dordogne-Périgord de Patrick Ranoux, Publié à compte d'auteur, Saunard, 24110 Montrem, 1996.

 
    © 2004 Création Lambert