Dordogne Périgord : Hébergements de vacances en Dordogne Périgord (hotel, camping, gite, chambre d'hotes)
Création Lambert
RECHERCHE :  
Site internet professionnel à moindre frais
  .: La Dordogne
    Infos générales
Les 557 communes
Situation générale
Carte touristique
Découpage administratif
  .: Nos Rubriques
    Hébergements de vacances
Sites touristiques
Activités et loisirs
Vignobles
Gastronomie
Artisanat
  .: Nos Dossiers
    Etapes Gourmandes
 La Dordogne en vidéo
 Visites virtuelles (360°)
 La Dordogne en ballon
La Dordogne vue du ciel
Châteaux en Dordogne
Bastides en Périgord
Périgourdins célèbres
Villes et villages
Vignoble Bergeracois
Les Eyzies et la Préhistoire
Truffe du Périgord
Noix du Périgord
Batellerie sur la Dordogne
Faune du Périgord
Le Camp du Sablou
Eugène Le Roy
  .: Notre Sélection
    Hébergements
Tourisme
Loisirs
Gastronomie
Divers
  CDT
  Club hotelier du Pays de Sarlat
  .: Outils
    Météo
Devenir adhérent
Quelques liens
Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Crédits
Droits d'auteur
Responsabilité
Accueil
Découvrez notre partenaire : Pays des Bastides

ACCÈS ADHÉRENTS
Identifiant :
Mot de passe :

 
Dordogne-Perigord.com :
Périgueux, Bergerac, Sarlat, Nontron, Brantôme, Thiviers, Excideuil, Ribérac, Hautefort, Montpon-Ménestérol, Saint-Astier, Mussidan, Vergt, Terrasson, Thenon, Montignac, Le Bugue, Issigeac, Beaumont du Périgord, Sigoulès, Eymet, Monpazier, Lalinde, Les Eyzies, Le Buisson de Cadouin, Monbazillac, Montignac, Beynac, La Roque Gageac, Domme, Saint-Cyprien, Belvès, Villefranche du Périgord...
   
  Une réalisation Création Lambert
   

Découvertes > Cités en Périgord > Bastides > 18 bastides > Beaumont

18 bastides en Périgord
Beaumont-du-Périgord
Localisation
N° INSEE Commune :
028
N° INSEE Canton :
01
Zone touristique :
Périgord Pourpre
Coordonnées carte :
E7

Toponymie
Beaumont est la francisation de l’occitan bèl mont provenant lui-même du latin bellus mons.

Origine
Bastide anglaise.

Date de fondation
1272

Fondateur
Edouard Ier. Accord entre le roi, le prieur de Saint-Avit et Gaillard de Saint-Germain.

Réalisation
Lucas de Thaney, sénéchal de Guyenne.
 
  .: Au Sommaire
  Présentation
Objectifs
Caractéristiques
Prémices à la construction
18 bastides en Périgord
Carte des bastides
Plan de Monpazier
Charte de coutumes

Beaumont-du-Périgord



UN BREF HISTORIQUE
Elle fut fondée par Lucas de Thaney, Sénéchal de Guyenne pour le compte d’Édouard Ier, roi d'Angleterre. Philippe le Hardi occupait alors le trône de France. Ce bourg haut perché a été créé sur un emplacement donné à la fois par le prieur de Saint-Avit-Sénieur, par l'abbé de Cadouin, et par le seigneur de Biron, dans le but de défendre la frontière avec le comté de Toulouse, resté français. Un contrat de paréage ou d'association fut établi en novembre 1272, date de création de la bastide.
En 1277 Edouard Ier octroyait une charte aux habitants de la Bastide. La juridiction de la bastide s’étendit rapidement à de nombreuses paroisses environnantes. En 1284, Henri le Gallois l’afferma pour dix ans en même temps que cinq autres bastides. En 1286, elle se voit accorder de nouvelles franchises.
Par la suite, Beaumont prend de l’importance. En 1289, une lettre du roi autorise les consuls à construire une maison communale au-dessus des abattoirs. Mais les fortifications et les portes ne sont toujours pas terminées en 1320. Les habitants réclament leur réalisation.
Les paysans vivaient paisiblement puisque “ni le bayle, ni le consul ne pouvaient arrêter un habitant de la localité, ni lui faire violence, ni se saisir de ses biens…”
Durant la guerre de 100 ans, Beaumont du Périgord est resté territoire anglais jusqu'en 1442, année de la prise de la bastide par le vicomte de Turenne, lieutenant de Charles VII, roi de France. La charte octroyée par Edouard Ier fut confirmée par Louis XI, roi de France, en 1461. 
En 1365 Beaumont totalise 230 feux. Elle compte parmi les bastides les plus rentables.

LA BASTIDE
Fortement remaniée au cours des siècles, le plan de cette importante bastide est encore bien lisible. Il se distingue par sa forme en H (et non en carré), conformément au vœu d’Édouard Ier, en souvenir de son père Henri III d’Angleterre.
Le plan orthogonal de cette bastide est encore parfaitement lisible : le cadastre de 1832 montre que le tissu urbain n'a pas été modifié depuis la création, la ville est restée dans ses murs. Les principales extensions ont lieu dans la deuxième moitié du 19e siècle vers le nord (quartier du Castelot) et vers le sud au-delà de la place Vieille (quartier de Virzac). Les maisons urbaines portent quelques traces des constructions médiévales. Quelques-unes ont été construites au 18e siècle, mais la plupart ont été remaniées ou reconstruites courant et surtout à la fin du 19e siècle.
C'est aussi au 18e siècle que la ville perd son aspect militaire, le mur d’enceinte fut vendu aux riverains qui l' abattirent ou y adossèrent leurs maisons. De ses seize portes, il ne reste plus que celle de Luzier, dans laquelle on peut voir la percée qui guidait la herse de défense. Visible encore aujourd’hui, une tour au nord ouest (reconstruite probablement au 18e siècle) et des vestiges du mur d'enceinte. La halle qui occupait la place centrale a été supprimée en 1854.

À DÉCOUVRIR
Le plus impressionnant des vestiges reste l’église fortifiée du XIVe (MH), un édifice mi-château, mi-église, véritable mélange d’art militaire et gothique unique en Périgord. Deux de ses tours encadrent un portail à cinq voussures que décore une galerie à balustrade soulignée par une frise de sculptures grimaçantes. C’est le plus beau portail du Périgord et c’est aussi l’une des plus belles églises fortifiées du Sud-ouest, tant par la hardiesse de ses voûtes gothiques que par l’ingéniosité de son système défensif. Elle est ceinturée par un chemin de ronde.

LES 18 BASTIDES DU PÉRIGORD
Consultez les fiches descriptives consacrées aux bastides suivantes :

Beaumont-du-Périgord
bastide anglaise
1272
E7
Beauregard-et-Bassac
bastide anglaise
1286
D6
Bénévent
bastide comtale
1280
B5
Domme
bastide française
1281
G7
Eymet
bastide française
1270
C8
Fonroque
bastide anglaise
1284
C8
Lalinde
bastide anglaise
1267
E7
Molières
bastide anglaise
1284
E7
Monestier
bastide anglaise
1284
C7
Monpazier
bastide anglaise
1284
F8
Puyguilhem
bastide anglaise
1265
C7
Roquepine
bastide anglaise
1283
D8
Saint-Aulaye
bastide comtale
1288
B4
Saint-Barthélémy-de-Bellegarde
bastide anglaise
1316
B5
Saint-Louis-en-l’Isle
bastide française
1308
C5
Vergt
bastide comtale
1287
E5
Villefranche-de-Lonchat
bastide anglaise
1287
A6
Villefranche-du-Périgord
bastide française
1261
F8

Utilisez les coordonnées de droite pour localiser les bastides sur la carte des bastides.

MÉDIAS
La carte des bastides en Périgord
Le plan de la bastide de Monpazier
La charte de Coutumes de la Bastide de Beaumont

Sources :
- Connaître les bastides du Périgord, Jean Dubourg, Éditions Sud Ouest, Luçon, 1993.
- Histoire des bastides, Jean Dubourg, Éditions Sud Ouest, Luçon, 2002.
- Promenades en Périgord Roman, Jean Secret, Éditions Zodiaque, Paris, 2002.
- Dordogne Périgord, Serge Maury et Michel Combet, Éditions Bonneton, Paris, 1993.
- Dictionnaire des châteaux du Périgord, Guy Penaud, Éditions Sud Ouest, Luçon, 1996.
- Tout sur le Périgord, sous la direction de Dominique Audrerie, Éditions Sud Ouest, Bordeaux, 2003.
- Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, Chantal Tanet et Tristan Hordé, Éditions Fanlac, Périgueux, 2000.
- Le Guide vert Périgord Quercy, Michelin Éditions des Voyages, 2001.
- Guide Bleus Hachette, Saint-Amand-Montrond.
- Base de données Mérimée, ministère de la Culture et de la Communication - direction de l'Architecture et du Patrimoine.

 
    © 2004 Création Lambert