Dordogne Périgord : Hébergements de vacances en Dordogne Périgord (hotel, camping, gite, chambre d'hotes)
RECHERCHE :  
Site internet professionnel à moindre frais
  .: La Dordogne
    Infos générales
Les 557 communes
Situation générale
Carte touristique
Découpage administratif
  .: Nos Rubriques
    Hébergements de vacances
Sites touristiques
Activités et loisirs
Vignobles
Gastronomie
Artisanat
  .: Nos Dossiers
    Etapes Gourmandes
 La Dordogne en vidéo
 Visites virtuelles (360°)
 La Dordogne en ballon
La Dordogne vue du ciel
Châteaux en Dordogne
Bastides en Périgord
Périgourdins célèbres
Villes et villages
Vignoble Bergeracois
Les Eyzies et la Préhistoire
Truffe du Périgord
Noix du Périgord
Batellerie sur la Dordogne
Faune du Périgord
Le Camp du Sablou
Eugène Le Roy
  .: Notre Sélection
    Hébergements
Tourisme
Loisirs
Gastronomie
Divers
  CDT
  Club hotelier du Pays de Sarlat
  .: Outils
    Météo
Devenir adhérent
Quelques liens
Qui sommes-nous ?
Nous contacter
Crédits
Droits d'auteur
Responsabilité
Accueil
Découvrez notre partenaire : Pays des Bastides

ACCÈS ADHÉRENTS
Identifiant :
Mot de passe :

 
Dordogne-Perigord.com :
Périgueux, Bergerac, Sarlat, Nontron, Brantôme, Thiviers, Excideuil, Ribérac, Hautefort, Montpon-Ménestérol, Saint-Astier, Mussidan, Vergt, Terrasson, Thenon, Montignac, Le Bugue, Issigeac, Beaumont du Périgord, Sigoulès, Eymet, Monpazier, Lalinde, Les Eyzies, Le Buisson de Cadouin, Monbazillac, Montignac, Beynac, La Roque Gageac, Domme, Saint-Cyprien, Belvès, Villefranche du Périgord...
   
  Une réalisation Création Lambert
   
  Découvertes > Cités en Périgord > Villes et villages > Issigeac
 

Issigeac,
entre l’ombre et la lumière


Crédit : Textes et photos, Le Journal du Périgord.

Enroulé sur lui-même autour de son clocher octogonal, le bourg médiéval d’Issigeac aurait pu disparaître tout comme les fabuleux témoignages de l’architecture médiévale qu’il recèle. Dans les ruelles, le temps semble s’être arrêté… mais les villageois portent un nouvel avenir entre les colombages du passé.

 
  .: Au Sommaire
  Présentation
Issigeac autrefois
Un réveil salutaire
Un développement à encadrer
Issigeac : un village authentique et pittoresque. On estime à environ 80 000 le nombre de ceux qui fréquentent annuellement la commune d'Issigeac.

 
 

La plaine est vaste et apaisante. Dans les brumes de l’hiver ou paressant sous le soleil de l’été, de grandes étendues céréalières répondent en écho aux rangs de vignes tout proches. De villages en hameaux, le Périgord pourpre étend ici une certaine sérénité, loin du chaos des falaises de l’amont et du rythme un peu plus soutenu de la ville de Bergerac. Là, finalement presque au milieu de nulle part, un petit village dresse ses murs ancestraux vers le ciel de Dordogne. Au pays des bastides, Issigeac clame bien haut son appartenance à d’autres origines, même si aujourd’hui le retour des Anglo-saxons sur ces terres accueillantes n’est pas sans rappeler qu’en d’autres temps, la rive gauche de la Dordogne n’arborait pas les couleurs du royaume de France.
Pourtant, Issigeac fait toujours l’exception. Le visiteur en sera d’ailleurs avisé dès son arrivée pour peu qu’il demande son chemin. « Le village est en rond », le prévient-on. « Vous faites le tour des anciens remparts et vous pourrez y entrer par les accès indiqués ». Il s’agit bien là d’une cité médiévale! Défiant les affres des siècles, des grands conflits d’autrefois jusqu’à l’exode rural en passant par les menaces d’abandon, Issigeac demeure une invitation à un grand voyage dans le temps.

   
 
Un accueil authentique : « En matière de tourisme, nous en sommes encore au stade du balbutiement », reconnaît Michel Le Gall, président du Syndicat d’initiative (qui devrait bientôt obtenir le statut d’office de tourisme). « Bien que nous soyons un village en devenir sur ce plan, 12000 visiteurs ont franchi le seuil de nos locaux l’année passée et nous estimons que ce chiffre passe à 80000 pour la fréquentation annuelle du territoire de la commune. » En l’absence de grands sites touristiques ou de loisirs, que viennent chercher ici les estivants et tous ceux qui portent leurs pas au coeur de la cité? « Ils nous demandent le guide de visite, les circuits de randonnée, les possibilités d’hébergement, les dates et lieux des marchés à la ferme ou de producteurs de pays, les lieux d’expositions d’art et les bonnes adresses viticoles », répond le président du SI avant d’apporter quelques précisions. « Je suis persuadé que nos visiteurs sont à la recherche de vacances intelligentes et qu’ils apprécient les bastides, le vin, un accueil sincère et sûrement un environnement plus rural et moins médiatique que celui offert par le Périgord noir. Nous avons d’ailleurs noté une fréquentation en hausse hors saison grâce au développement du trafic aérien sur Bergerac. Notre patrimoine architectural est certes moins tapageur que sur d’autres secteurs du département, mais il sait se révéler aux vrais amateurs d’authenticité. »
ESSAI
L'église d'Issigeac


  © 2004 Création Lambert